Le système immunitaire 12ème partie

Le système immunitaire 12ème partie

2 mai 2021

L’écosystème intestinal : Au cœur de notre système de défense immunitaire

Le système immunitaire 12ème partie

L’intestin n’a pas qu’une fonction digestive. Il est aussi le premier organe de défense immunitaire de l’homme. Un système complexe qui, en se déréglant, s'expose à des réactions allergiques ou inflammatoires. Notre système immunitaire intestinal nous protège des agresseurs de l’organisme (virus, bactéries…) comme une sorte de château fort.

 

 Un grand nombre de nos cellules immunitaires se situent dans l’intestin. Cet organe, et plus particulièrement les bactéries qu’il contient (microbiote), joue un rôle majeur de défense contre les agents pathogènes. Préserver l’intégrité du microbiote intestinal est essentiel pour maintenir de bonnes défenses et les probiotiques peuvent y contribuer.

 

Le château fort que représente notre tube digestif met en place trois lignes de défense. En effet, l’immunité digestive dépend à la fois :

  • du système immunitaire intestinal,
  • de la muqueuse ou barrière intestinale,
  • et de la flore intestinale.

 

 « Des études ont prouvé que l’absence totale de microbiote aboutissait chez l’animal à un système immunitaire très atrophié, incapable de résister aux maladies », explique Gérard Corthier, chercheur à l’ (INRA). Un phénomène également supposé chez l’homme.

 

Les facteurs de dégradations du microbiote : Ils sont multiples, surtout dans notre vie moderne.

  • Le stress prioritairement,
  • Le choc émotionnel,
  • Une mauvaise alimentation
  • Les médicaments,
  • Les antibiotiques,
  • La pollution, 
  • L’excès d’hygiène…

 

Certaines pathologies courantes s’expliqueraient, en partie, par un dysfonctionnement du système immunitaire au niveau de l’intestin, maladies inflammatoires et chroniques : allergies alimentaires, intolérance au gluten, eczéma atopique de l’enfant, maladies inflammatoires (Colon irritable, Crohn)

 

En prodiguant un massage réflexe ciblé avec prioritairement la stimulation du parasympathique, le praticien cherche à ce que le corps bascule en « mode de repos », favorisant un profond relâchement et bien-être (action sur le stress chronique).

L’attention portée sur des zones réflexes précises, comme celles des reins et des poumons peuvent aider au processus de modification du Ph sanguin, par une meilleure respiration, l’élimination des toxines et de l’acide urique.

Le massage des zones réflexes du système digestif, particulièrement le foie, le pancréas, et l’intestin grêle vont renforcer la régulation de notre microbiote, grâce à l’information transmise au cerveau via les terminaisons nerveuses des pieds.

 

Des séances régulières peuvent vous aider à renforcer votre système immunitaire pour combattre les infections.

 

A bientôt sur la page "Prendre RDV".

A propos

Pascale Varoquier, consultations en réflexologie et relaxation en cabinet ou à domicile dans le Val d’Oise (95).
Pascale Varoquier : Cabinet de réflexologie / relaxation dans le Val d'Oise (95) (Accueil)